Marché de l’électronique grand public, GfK publie le bilan 2012

GfK vient de publier son analyse du marché français des biens techniques 2012. Et bien que la valeur globale atteignant les 15,9 milliards d’euros soit en recul de 6 %, le prix moyen est à la hausse pour la première fois depuis 5 ans.

Marché de l’électronique grand public, bilan GfK 2012

 

 

Marché de l’électronique grand public, bilan GfK 2012 monde

La France en queue de peloton ou presque

En 2012, selon GfK, le marché des biens techniques, toutes familles de l’électronique grand public confondues (image, son, photo, informatique, téléphonie et consommables), a atteint les 15,9 milliards d’euros. Comparé à 2011, ce chiffre accuse une baisse de 6 %. pour rappel, la baisse en 2011 s’était montrée d’un niveau comparable à - 5 %.

À ce titre, la France fait figure de mauvais élève tant au niveau européen qu’au niveau mondial. De fait, l’Europe de l’ouest affiche sur les mêmes secteurs un recul de 3 % en valeur tandis que le marché mondial s’avère stable ou presque avec un léger retrait de 1 %.

 

Marché de l’électronique grand public, bilan GfK 2012 Europe

La France ni ni

Dans le détail au niveau de l’Europe de l’ouest, la France occupe une position intermédiaire. Elle n’est ni bonnet d’âne, ni premier de la classe. Le marché français se situe à mi-chemin de marchés sinistrés, tels ceux de la Grèce ou de l’Espagne (- 11 %) et ceux, bien plus porteurs, des pays scandinaves ou de l’Allemagne qui, elle, sort la tête de l’eau avec un petit + 1 %.

 

Marché de l’électronique grand public, bilan GfK 2012 détail famille

L’image et le son font plonger la France

Dans le détail, au regard de l’évolution de chacune des 4 grandes familles de produits étudiées par GfK dans son étude (EGP pour électronique grand public c’est-à-dire l’image et le son, la photo, l’IT pour informatique et la téléphonie), il apparaît que le recul global de la France en 2012 est principalement dû au segment de l’image et du son.

Ce secteur a régressé de 20 % en 2012 quand les autres familles ont peu ou prou maintenu leurs positions (photo - 4 %, informatique - 1 %) voire sensiblement progressé à l’instar de la téléphonie qui grimpe à + 13 %.

À l’inverse, l’Allemagne limite la casse au sein du groupe Allemagne, Espagne, France, Italie,Royaume-Uni grâce à son score enviable en termes d’image et de son quand, par ailleurs, les résultats de nos voisins d’outre-Rhin se montrent comparables aux nôtres sur les 3 autres familles de produits. Au final, l’Allemagne obtient son + 1 % vu précédemment.

Une situation que ne connaît pas le Royaume-Uni dont les évolutions se montrent proches de celles de la France pour l’image, le son et la micro-informatique mais ses mauvais résultats en photo et téléphonie font descendre le pays à - 8 %.

 

Marché de l’électronique grand public, bilan GfK 2012 avec et sans TV

Au vu de ces chiffres, GfK met en perspective les valeurs du marché global (accessoires inclus) de 2009 à 2012 avec les valeurs de ce même marché mais sans comptabiliser les écrans TV. Il apparaît clairement que ce sous-ensemble se révèle stable autour de 13 milliards d’euros environ depuis 4 ans avec une petite régression de - 1 % en 2012 quand, on l’a vu, le marché global est à - 6 %.

 

Le début d’une nouvelle ère ?

En guise de conclusion, GfK a comparé les scores du marché des biens techniques avec ceux d’autres secteurs, en l’occurrence l’automobile, le textile et les biens culturels. GfK observe ainsi que si l’on affecte l’indice 100 à l’année 2012, les biens techniques affichent pour 2005 un indice de 97. En d’autres termes, de 2005 à 2012, les biens techniques ont progressé. Ce qui n’est pas le cas des 3 autres secteurs cités à l’instant qui, eux, sont passés d’un indice 105 en 2005 à un indice 100 en 2012 !

 

Marché de l’électronique grand public, bilan GfK 2012, hausse du prix de vente moyen

Autre point positif du marché des biens techniques en 2012, la hausse du prix moyen de chaque article vendu. Une hausse de 4 % par rapport à 2012 qui, de surcroît, rompt avec les années déflationnistes précédentes au cours desquelles ce prix moyen n’a eu de cesse de baisser.

Dans le même temps, GfK constate que parmi toutes les familles de produits que l’institut examine, 43 familles (marchés) voient leur prix moyen augmenter contre 32 familles (marchés) où le prix évolue à la baisse.

Fort de ces chiffres, GfK évoque le début possible d’une nouvelle ère. « Certes avec un recul de 6 % pour un chiffre d’affaires global de 15,9 milliards d’euros, précise François Klipfel, directeur général adjoint GfK Consumer Choices France, comparable à 2011, l’année 2012 semble pourtant augurer un tournant. Les biens techniques s’engagent dans une nouvelle voie, marquée par la contraction des volumes de ventes mais partiellement compensée par des achats désormais mieux valorisés. » En d’autres termes, certes il se vend moins de produits mais chaque produit vendu se vend à un prix plus élevé.

Si le phénomène devait se poursuivre, GfK envisage une progression du prix moyen des biens techniques en 2013 de + 2 %. À suivre…

Image & son GfKChiffres & études

Informations complémentaires ...