Noël 2012 : 7 internautes sur 10 feront leurs achats de cadeaux sur Internet

La Fevad, fédération du commerce électronique et de la vente à distance, a réalisé une enquête avec mediametrie//NetRatings. Une conclusion s’impose : les Français achètent de plus en plus leurs cadeaux de Noël sur Internet.

 

Fevad enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

 

Nos intentions d’achat pour Noël 2012

La Fevad* et mediametrie//Net Ratings viennent de publier les résultats de leur enquête 2012 sur les intentions d’achat des internautes pour Noël. Une enquête menée auprès de 2 103 personnes, représentatives des internautes de 15 ans et plus vivant en France, entre le 11 et le 22 octobre 2012.

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

70 % des internautes ont l’intention d'acheter leurs cadeaux de Noël 2012 en ligne

Et ils sont presque 9 sur 10 à dire consulter Internet pour préparer ces achats. Dans les deux cas, c’est plus qu’en 2011.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Qui achète sur Internet ?

En fait, toutes les catégories achètent dans des proportions à peu près similaires sur Internet. Les champions sont, sans surprise, les 25 - 49 ans, une population où l’on retrouve massivement les personnes actives et connectées, tandis que les plus de 65 ans sont en queue de peloton. Mais à 57 %, ce sont quand même près de 6 de ces internautes sur 10 qui achètent sur la Toile ! En d’autres termes, les seniors ont adopté la vente en ligne.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

L’ordinateur et la tablette pour s’informer

Sans surprise l’ordinateur demeure le moyen de prédilection pour à la fois s’informer et acheter sur la Toile. Mais la tablette et le smartphone sont eux aussi jugés comme de bons outils de recherche d’informations. Ils convainquent respectivement 65 % des internautes et 1 sur 4. Côté achat, l’ordinateur conserve la nette préférence des surfeurs.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Pourquoi choisir Internet ?

Le prix demeure le premier critère qui pousse les internautes à choisir Internet pour acheter, ils sont 2 sur 3 à penser que les prix sont plus bas sur le Net. Le 2e critère repose sur l’aspect pratique (une considération en léger recul) et la 3e motivation correspond au fait que 53 % des internautes de cette fin d’année 2012 pensent trouver sur Internet un choix plus large (ils étaient 49 % en 2011).

4e critère, la rapidité. Là, les internautes sont partagés à parts égales ou presque : 49 % considèrent Internet comme plus rapide.

De façon étonnante, malgré l’augmentation permanente du prix de l’essence, le critère « un achat sur Internet permet d’économiser un trajet en voiture » recule de 4 points : 37 % des internautes étaient en accord avec ce critère en 2011, ils ne sont plus que 33 % en 2012.

Les autres critères n’ont pas ou peu évolué depuis 2011.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

La crise est là

Et bien là ! 8 internautes sur 10 se disent concernés par la situation économique actuelle.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Des dépenses de Noël prévues à la baisse…

Plus de 9 internautes sur 10 pensent dépenser moins ou autant que l’an dernier pour Noël 2012 (tous lieux d’achat confondus, dont les magasins et l’Internet).

Presque un tiers (31 %) affirme même qu’ils dépenseront moins. C’est 7 personnes sur 100 de plus comparés à 2011.

Quant aux internautes qui pensent dépenser autant, ils demeurent majoritaires (61 %) mais comparé à 2011 ce sont 8 internautes de moins à penser cela (69 % en 2011).

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

… mais des acheteurs en ligne plus optimistes

À ne considérer que ceux qui comptent acheter en ligne, les pourcentages sont plus optimistes. Ils sont un peu moins (28 %) à penser qu’ils dépenseront moins et ils sont plus nombreux (16 % contre 8 %) à penser qu’ils dépenseront plus.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Et plus dépensiers !

Le budget moyen des internautes est de 327 € quel que soit le lieu d’achat, en ligne ou ailleurs, tandis que celui des acheteurs en ligne atteint les 344 €. Dans le détail, ces acheteurs envisagent d’acheter sur le Net pour 199 €, soit 58 % de leur budget total.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Les plus de 65 ans achètent proportionnellement moins en ligne

À y regarder de près, il n’existe pas de franches différences entre les acheteurs en ligne en fonction de leur âge ou de leur catégorie socio-professionnelle. Exceptés les plus de 65 ans qui achètent sur la Toile à hauteur de 52 % de leur budget (par ailleurs le plus élevé avec 456 € envisagés), tous les acheteurs en ligne pensent réaliser autour de 58 % de leurs dépenses via Internet.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

L’essayer, c’est l’adopter

La proportion des acheteurs en ligne qui dépensent via le Net plus de la moitié de leur budget Noël est en constante progression depuis 4 ans. Ils étaient moins de 1 sur 3 en 2009, ils sont aujourd'hui plus de 1 sur 2 !

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Qu’achète-t-on sur Internet ?

Sans surprise, tous les produits présentant une dimension sensorielle marquée ou de larges déclinaisons profitent moins aux ventes en ligne. A contrario, les produits tels que les livres, les DVD et les CD, qui sont parfaitement identiques quel que soit l'endroit où on les achète, affichent de fortes proportions de ventes en ligne.

Exception à ces remarques, les vêtements et chaussures. L’on pourrait penser que le souhait, légitime, d’essayer de tels produits serait un frein à leurs ventes en ligne mais ce n’est visiblement pas le cas. Sans doute, cela s’explique-t-il en partie par l’actuel succès des sites marchands spécialisés dans la chaussure (offrant des prix bas et le retour des produits le plus souvent gratuits).

Pour sa part, l'électroménager présente une répartition achats exclusivement en ligne (20 %) et achats exclusivement hors ligne (17 %) assez équilibrée. Cela provient probablement du fait qu’il s’agit, en guise d’idées cadeaux pour Noël, principalement de petit électroménager d’une part et que d’autre part, il est bien agréable de se rendre dans un magasin pour flâner dans les rayons et trouver la perle rare que l’on aura envie d’offrir ou de s’offrir. A contrario, les sites marchands ne favorisent pas plus que cela cette promenade le nez au vent ! Toutefois, lorsque l’on sait précisément quel choix de cadeaux on préfère, l’Internet reprend le dessus. D’où l’équilibre constaté.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Pour le réveillon aussi

L’attrait des achats en ligne se confirme aussi pour les préparatifs des réveillons de Noël et du jour de l’an. Quel que soit l’article ou le service, les intentions d’achats en ligne sont plus fortes en 2012 qu’en 2011. Dans certains cas, elles ne sont pas loin d’être doublées !

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Des cadeaux d’occasion ? Pourquoi pas.

En matière de cadeaux éventuellement achetés d’occasion, les indécis de 2011 sont désormais un peu moins nombreux. Et leurs décisions profitent tout autant à accepter ou à refuser l’idée d’un cadeau de Noël d’occasion.

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Des achats de Noël en ligne de plus en plus tardifs

Immédiateté du clic qui valide la commande et courts délais de livraisons semblent inciter les acheteurs en ligne à se décider de plus en plus tardivement. Ils étaient 78 % à acheter après le 15 novembre en 2011, en 2012 ils seront 83 % !

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Où livrer ?

En matière de lieux de livraison, les us et coutumes des acheteurs en ligne évoluent. Quand la livraison à domicile recule un peu (84 % des intentions de choisir ce lieu en 2011, 82 % en 2012), toutes les autres possibilités séduisent de plus en plus voire font un bond en avant à l’instar des retraits en magasin (+ 9 points en un an) et des points relais (+ 6).

 

Fevad, enquête « Les intentions d'achats de Noël des internautes » 2012

Internet, mon amour

Eh oui, c’est bel et bien une histoire d’amour entre la Toile et les acheteurs en ligne, ils sont 98 % à se déclarer satisfaits des achats qu’ils y réalisent.

 

Pour conclure

Bertrand Krug, directeur du département des mesures d’efficacité en ligne pour mediametrie//NetRatings, précise : « l’achat en ligne est un marché mature et les pratiques s’ancrent de plus en plus dans les habitudes. La part d’achat sur le Web est toujours plus forte : 53 % des cyberacheteurs comptent dédier plus de la moitié de leurs dépenses de Noël à l’achat en ligne, ils étaient 46 % en 2011. »

Un constat également commenté par Marc Lolivier, délégué général de la Fevad : « la progression des intentions d’achat sur Internet, tout comme le taux de satisfaction des acheteurs en ligne qui atteint 98 % en octobre 2012, constituent d’excellentes nouvelles pour les sites d’e-commerce qui se sont préparés afin d’accueillir les consommateurs dans les meilleures conditions à l’occasion du cyber-rush de fin d’année. » 

Tous les chiffres et pourcentages indiqués dans ce dossier ont pour source l’enquête « Les intentions d’achat des internautes Noël 2012 » de la Fevad et de mediametrie//NetRatings.

 

* La Fevad, fédération de l’e-commerce et de la vente à distance, réunit près de 560 entreprises et plus de 800 sites Internet marchands dont les leaders du secteur en France.

FevadChiffres & études

Informations complémentaires ...