Les chiffres GfK de l’électroménager et de l’électronique grand public, 3e trimestre 2013

Les trimestres se suivent et se ressemblent. Selon GfK les marchés des biens techniques ont réalisé au 3e trimestre un chiffre d’affaires de 6,8 milliards d’euros, soit un recul de 5,1 % identique à celui du 2e trimestre.

Équipements techniques, les chiffres GfK au 3e trimestre 2013

Un 3e trimestre à la baisse, lui aussi

De juillet à septembre 2013, les ventes de biens techniques, dont l’électroménager et l’électronique grand public, ont généré un chiffre d’affaires de 6,78 milliards d’euros selon les chiffres de l’étude GfK Temax. Soit une baisse de 5,1 % par rapport à la même période de 2012. Cette baisse est identique à celle déjà enregistrée au 2e trimestre 2013, voir notre Dossier « Électroménager et électronique grand public, GfK publie les chiffres au 2e semestre 2013 ».

Équipements techniques, les chiffres GfK au 3e trimestre 2013

Moins 0,5 milliard au 4e trimestre 2013 ?

Hélas, ce nouveau recul s’avère peu surprenant au regard des chiffres depuis 2010 :

Équipements techniques, les chiffres GfK au 3e trimestre 2013

Équipements techniques, les chiffres GfK au 3e trimestre 2013

2012 (courbe jaune) s’était déjà montrée moins faste que 2011 (en vert) et 2013 (en rouge) reproduit le schéma avec une régularité presque horlogère qui se visualise très bien par le caractère quasi parallèle des courbes. En ce sens, si la tendance à la baisse se poursuit, et on ne voit pas pourquoi ce ne serait pas le cas, le 4e trimestre 2013 pourrait bien voir les marchés concernés perdre quelque 0,5 milliard d’euros, soit 5 % des 9,27 milliards atteints au 4e trimestre 2012, pour se positionner autour de 8,8 milliards. À suivre…

 

Seules hausses : le petit électroménager et les télécommunications

GfK souligne que seuls deux segments affichent une croissance, les télécommunications (presque 12 % de progression) et le petit électroménager (+ 2,7 %).

Les télécommunications

Vis-à-vis des premières, l’institut estime que la dynamique des téléphones mobiles entrée de gamme vendus nus (sans abonnement) soutient la progression du marché au sein duquel leur poids est évalué à 30 % durant le 3e trimestre 2013. Tout comme par ailleurs les nouveaux smartphones dont la taille et la puissance de leur appareil photo s’avèrent à la hausse. GfK note également la bonne influence du déploiement de la 4G que les opérateurs animent fortement via « d’intenses campagnes de communication. »

La fin d’année étant traditionnellement une période favorable à ce marché, GfK demeure confiant et envisage une nouvelle bonne tenue du secteur pour le 4e trimestre 2013.

Le petit électroménager

Deuxième bon élève du trimestre, le petit électroménager est porté par les segments de la préparation culinaire (avec des produits de fortes valeurs), des aspirateurs dont tout particulièrement les aspirateurs balais et les machines à café avec broyeur intégré.

À l’inverse, le repassage et les machines à café en portion pénalisent les comptes.

 

Le gros électroménager redresse timidement la barre

Grâce à une bonne saison du froid en pose libre, le gros électroménager voit pour la 3e fois consécutive sa baisse ralentir. A contrario, l’encastrable passe dans le rouge malgré la bonne santé des tables à induction. GfK ajoute que la famille lavage est la plus pénalisée avec un recul de son chiffre d’affaires de 3 % et, qu’au global, le prix de vente moyen baisse de 2 %.

 

Électronique grand public, « Je me suis assise et j’ai pleuré »

Avec un nouveau recul de 14 % certes moins élevé que le - 19 % précédent, l’électronique poursuit sa traversée du désert. GfK observe pourtant la progression des grandes tailles en termes de téléviseurs et les débuts de l’Ultra HD et de la technologie Oled mais leurs performances ne suffisent pas à compenser la dégradation des autres familles de produits dont la vidéo et les casques. Et ce malgré le succès des barres de son et des chaînes audio sans fil à propos desquelles GfK parle d’une « quasi-frénésie de la part des consommateurs ».

 

Appareil photo numérique, un effet anti-zoom

Déjà dramatique au 2e trimestre, la dégringolade en valeur des appareils photo numériques se confirme au 3e trimestre avec un nouveau recul de 20 % ! Bien évidemment, cette dépression provient de la baisse des modèles compacts dont désormais la moitié des ventes sont situées à moins de 100 € par appareil. La concurrence des smartphones se fait ainsi durement sentir explique GfK.

Autre point notable, les hybrides voient leur progression ralentir en nombre de ventes tandis que les prix continuent de s’éroder de 10 %. Au final, cette famille affiche un chiffre d’affaires écorné de 4 % au cumul janvier-septembre 2013.

Gros électroménagerPetit électroménagerImage & sonPhoto & vidéo GfKChiffres & études

Informations complémentaires Gros électroménager ...