Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK du 1er trimestre 2014

L’étude Temax de GfK estime le chiffre d’affaires des marchés des biens techniques d’équipement de la maison au cours du 1er trimestre 2014 à 6,7 milliards d’euros, soit une baisse de 7 % au sein de laquelle seul l’électroménager sort la tête de l’eau.

Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK du 1er trimestre 2014

Un marché hélas encore et toujours à la baisse

Nouvelle déconvenue pour les marchés des biens techniques observés par l’étude GfK Temax regroupant l’électroménager, l’image, le son, la photo, la micro-informatique, les télécoms et la bureautique. Le chiffre d’affaires de ces secteurs est estimé à 6,7 milliards d’euros pour le 1er trimestre 2014, soit, comparé à la même période de 2013 (7,3 Md€), un recul global de 7 %.

Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK du 1er trimestre 2014

Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK du 1er trimestre 2014

Les mêmes chiffres présentés de façon comparative année par année, trimestre par trimestre :

Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK du 1er trimestre 2014

Ce graphique montre bien l’étonnant et inquiétant parallélisme des courbes par année depuis 2011. À ce rythme nous pourrions craindre un chiffre d’affaires au 2e trimestre 2014 passant sous la barre des 6 milliards si ce n’est que les tendances famille par famille laissent envisager une possible future inflexion.

Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK du 1er trimestre 2014

Dans le détail, 2 groupes sont à discerner,

les secteurs qui évoluent de façon plus favorable au 1er trimestre 2014 que durant l’année 2013 (en vert clair dans le tableau ci-dessus) :

(soit 3 familles représentant 44 % du secteur).

et les secteurs dont l’évolution s’avère moins favorable au 1er trimestre 2014 que durant l’année 2013 (en rouge clair dans le tableau ci-dessus) :

  • la micro-informatique (26 % du marché),
  • les télécommunications (17 % du marché),
  • la bureautique (10 % du marché),
  • la photo (3 % du marché),

(soit 4 familles représentant 56 % du secteur).

Il apparaît donc qu’une petite moitié du marché des biens techniques a tendance à redresser la tête ce qui amène GfK à remarquer « L’année 2014 commence difficilement avec des secteurs porteurs en deçà des attentes : la micro-informatique et les télécommunications seront les locomotives des biens techniques en 2014 et la tendance devrait nettement se redresser dès le 2e trimestre 2014. L’électronique grand public est sur la bonne voie avec une stabilisation de son chiffre d’affaires en vue après de longs mois de décroissance. »

 

Le gros électroménager reprend du souffle

GfK explique le bon score du gros électroménager, l’une des 2 seules familles à être dans le positif durant ce 1er trimestre 2014, par la bonne tenue des appareils de type pose libre portés par des soldes dynamiques en janvier. Au contraire, les gammes d’encastrables affichent un léger recul et « ne parviennent pas à renouer avec un fort historique promotionnel » confirme GfK.

 

Le petit électroménager suit une bonne dynamique

Dans le sillage de ses scores de fin d’année, le petit électroménager s’est bien porté au 1er trimestre 2014 notamment grâce à la continuité du succès de l’innovation en matière de robots ménagers et de coiffure (voir notre Dossier « Électroménager et électronique grand public, les chiffres GfK de l’année 2013 »).

De la même façon, les machines à café dont notamment les modèles à dosettes poursuivent leur décroissance en valeur pour cause de promotions.

Bonnes nouvelles, la météo de mars a dopé les ventes de barbecues, le repassage stoppe sa baisse avec un recul ralenti des centrales couplé au bon score des fers vapeur, enfin, les aspirateurs balais ont repris du service et « contribuent largement à la croissance » stipule l’institut.

 

Vers une stabilisation de l’électronique grand public

Selon GfK, le monde des téléviseurs amorce en ce début d’année 2014 un « certain retour à la stabilité avec une baisse de seulement 8 %. » Les écrans de plus de 47 pouces, la 3D (qui réalise un beau + 4,4 %) ainsi que le segment très volumique des 32 pouces ne reculant que de 3,2 % participent à cette évolution.

Par contre, sujet d’inquiétude, la promesse de l’Ultra HD (4K) demeure pour l’instant une… promesse ! GfK confirme « le succès de l’Ultra Haute Définition se fait toujours attendre. »

Concernant les chaînes de type home cinéma, la baisse s’avère de 34,8 % tandis que les chaînes Hi-Fi connectées recueillent une adhésion totale du consommateur, leur progression atteint 92 %. Tout aussi spectaculaire, les barres de son qui représentent désormais 50 % des ventes d’enceintes, grimpent à un + 54 %. Au final, le segment total des enceintes se hisse à un enviable + 17 %.

 

Photo : des ventes… compactées

Sans surprise, les difficultés du marché des appareils photos numériques ont perduré au 1er trimestre 2014. GfK déplore « La baisse du compact est dans la lignée des prévisions 2014 (- 19 % attendu) même si l’érosion du chiffre d’affaires est un peu plus forte avec simplement un maintien des prix moyens sur ce premier trimestre. » Et d’expliquer « Cette situation n’est pas anormale sur cette période de l’année où opérations de soldes et fin de vie des gammes précédentes, rythment en général le premier trimestre. Les nouvelles gammes plus riches en appareils connectés devraient redonner quelques couleurs au prix moyen du compact. »

Fort heureusement les bridges témoignent d’une bien meilleure vitalité avec un confortable + 15 % « soit un rythme deux fois plus soutenu que ce qu’on attendait » se félicite GfK.

Quant aux reflex, GfK note que le prix de vente moyen affiche un recul de 7 %. Ce qui influe négativement sur le chiffre d’affaires et « le retard accumulé sera difficile à rattraper » conclut GfK.

Gros électroménagerPetit électroménagerImage & sonPhoto & vidéo GfKChiffres & études

Informations complémentaires Gros électroménager ...