« J’ai passé l’après-midi avec le pressoir à fruits Infiny Press Revolution de Moulinex ! »

Quand une cuisinière hors pair teste le nouveau pressoir à fruits Infiny Press Revolution de Moulinex, son avis et ses appréciaitions méritent d’être partagés. Voici donc le récit d’une rencontre sympathique et concluante.

 

Introduction

Patricia est une amie proche de l’équipe de bienchoisirmonelectromenager.com et, cordon-bleu émérite, elle cuisine avec un réel talent que nous sommes nombreux à apprécier dans son entourage.

Nous lui avons proposé de tester grandeur nature le nouveau pressoir à fruits Infiny Press Revolution de Moulinex et sa réponse ne s’est pas faite attendre, sa curiosité étant piquée au vif ! Voici son témoignage.

 

Premiers contacts

« Moulinex annonce le lancement d’un nouvel extracteur à jus baptisé Infiny Press Revolution. Le nom est prometteur, le principe bien connu mais de suite, un flash me traverse l’esprit. Je me revois – quelques années en arrière – quitter le regard fier et le bagage mince la Foire de Paris, serrant dans mes bras l’accessoire AT935 qui allait transformer mon inusable K… C… (je ne jure que par lui !) en centrifugeuse. Je suis fidèle ! Je le croise encore, mon bel AT935, au détour d’un grand ménage dans mes placards de cuisine et lui suis reconnaissante d’avoir conservé sans faillir l’aspect du neuf qui lui va si bien…

Tout se bouscule ! Le service de presse de Moulinex se propose via bienchoisirmonelectromenager.com de me prêter durant une semaine son pressoir à fruits Infiny Press Revolution. Dois-je tromper mon vieux robot anglais ? Mea culpa, mea maxima culpa… je cède !

Le colis arrive. Un gros carton, bien lourd que je me dépêche d’ouvrir puisque l’on ne se refait pas. L’appareil et ses périphériques sont bien emballés dans leur coque de polystyrène : le bloc-moteur, les différents éléments qui composent le bol broyeur et les accessoires : 2 tamis (un fin, un moyen), 2 pichets et une petite brosse pour le nettoyage. 

Infiny Press Revolution de Moulinex, les différents éléments

Cherry on the cake, il y a même un petit livre de recettes. Je déballe le tout et la première impression est plutôt flatteuse. Le moteur est lourd (un gage de stabilité lors du fonctionnement), les matériaux dont les plastiques semblent de bonne qualité, l’assemblage est précis. C’est de bon augure. J’ouvre le livret de recettes qui fait aussi office de mode d’emploi. Le choc ! Bien que rédigé en neuf langues, l’on m’a gratifiée de la version russe, polonaise, serbo-croate et autres idiomes qui me glacent les sangs (tiens, il faudra que je vous parle de ma sorbetière, à l’occasion).

Tant pis, je me lance. L’assemblage de l’appareil est très intuitif, en un tournemain tout est en place. Il a fière allure ; juché sur ses trois pattes, il me rappelle - en version motorisée - le cultissime presse agrume créé par Starck pour Alessi.

Infiny Press Revolution de Moulinex, la vis sans fin

Ici, j’ai juste placé, pour la photo, le cœur du système, la vis sans fin à ailettes en plastique ultra-résistant qui va broyer les fruits et les légumes.

Vidéo de l'installation :

Aussi vite monté que démonté car l’ensemble part immédiatement vers le lave-vaisselle (sauf le bloc-moteur – L’Oréal ne traite QUE l’extérieur des racines ! ) Ça me laisse le temps de faire l’inventaire : que vais-je pouvoir presser ? J’extrais du frigo le trésor végétal domestique du moment : 1 livre de fraises, 1 citron, 4 pommes et le kilo et demi de carottes que je destinais au bœuf mijoté de dimanche prochain (on avisera…) Pas de quoi se lancer dans des cocktails élaborés, mais c’est suffisant pour tester les performances réelles de l’Infiny Press Revolution.

 

Premier essai : le coulis de fraise

Infiny Press Revolution de Moulinex, le coulis de fraises

Je remonte l’appareil en l’équipant du tamis moyen. Je lave et équeute rapidement les fraises, dépiaute mon citron car je ne suis pas sûre qu’il soit très bio. Autant ne pas avaler les produits de traitement après récolte qui pourraient contaminer mon coulis durant le malaxage. Et puis, la peau des agrumes donne de l’amertume.

Le cœur battant, je mets l’appareil en marche. Surprise du chef, il ronronne. Et moi qui lorgnais déjà sur le casque antibruit de mon mari, habituée que je suis aux appareils électroménagers qui vous brisent les tympans ! D’un coup de poussoir, j’introduis la moitié du citron, puis les fraises dans l’avaloir de la machine. Le coulis commence à couler dans la carafe. 

Infiny Press Revolution de Moulinex, le coulis de fraises

Vidéo de la préparation du coulis de fraise :

Deux minutes plus tard, vient l’heure du verdict : d’un doigt, je remonte le bec anti-goutte ; ça fonctionne, je peux retirer le pichet sans salir mon plan de travail.

Vidéo de manipulation du bec verseur : 

Le coulis est parfaitement lisse, très onctueux. La machine n’a pas rejeté de pulpe et seuls les akènes (les petits grains) sont restés collés au tamis qui est donc bien calibré. 

Infiny Press Revolution de Moulinex, le tamis à coulis

Cette base sera idéale pour préparer un sorbet, une gelée, une mousse…

 

Deuxième essai : le traditionnel jus de pomme

Infiny Press Revolution de Moulinex, le jus de pomme

Un rinçage plus tard, je reconfigure l’Infiny Press Revolution à l’aide de son tamis fin. Je vais tenter l’un des jus les plus populaires. Car la pomme est bonne fille, elle est généreuse en jus. Je lave mes pommes, ôte la queue (on ne sait jamais !) et les coupe en quartiers. Je relance l’engin, et introduis mes morceaux de fruits en glissant subrepticement l’autre moitié de mon citron (sans elle, le jus de pomme s’oxyde vite et prend une couleur sombre pas très appétissante). Le jus coule à flots, la pulpe s’échappe facilement et tombe dans le second pichet.

Vidéo de la préparation du jus de pomme : 

Lorsque la fontaine s’épuise, j’éteins l’appareil et soulève le bec anti-goutte. Formulaire de constat à la main (non ma compagnie d’assurance auto ne me les envoie pas par carnets de trente !) je goûte le jus. Il est parfait. Onctueux juste comme il faut, tout à fait lisse, aucune trace de particules de peau ou de pépin. 

Infiny Press Revolution de Moulinex, le jus de pomme

Quant à la pulpe, elle est très sèche, ne colle pas aux doigts, preuve s’il en est que toute la substantifique essence en a été extraite.

 

Troisième essai : les redoutables carottes

Infiny Press Revolution de Moulinex, le jus de carotte

C’est le test où les Athéniens tentent de s’atteindre. Ces carottes qui nous donnent bonne mine sont le pire cauchemar des extracteurs de jus ; dures, fibreuses, pas bien juteuses, elles en laissent plus d’un sur le carreau. L’anxiété me gagne, au risque de faire virer ma Terracotta n° 01 de chez G… (chut !) Puis une idée me traverse l’esprit : que faire de toute cette pulpe que je vais recueillir puisque mon bac à compost déborde déjà et que je n’ai pas encore cédé à la mode de la poule pondeuse dans un coin de mon jardin ? Dans l’expectative, j’épluche mes carottes, les rince et les introduis fébrilement dans les cônes d’alimentation de l’Infiny Press Revolution qui n’en a que faire.

Vidéo de la préparation du jus de carotte : 

Les carottes sont broyées, pressées, sans effort, sans vibrations, sans déplacement intempestif de la machine sur le plan de travail. Je recueille un jus parfait et une pulpe bien sèche, le moteur est donc à la hauteur.

Infiny Press Revolution de Moulinex, le jus de carotte

Et puis j’ai trouvé : après une rapide cuisson au four à micro-onde, la pulpe des carottes rejoindra une pâte à choux maison afin de confectionner des pommes Dauphine vitaminées, sans patates, qui accompagneront mon bœuf de dimanche.

Infiny Press Revolution de Moulinex, le jus de carotte

 

La conclusion

Et voilà, c’est fini. J’ai nettoyé l’Infiny Press Revolution et l’ai rangé dans son carton. Il repart demain chez son fabricant.

S’il me fallait résumer en un mot ce test, j’avouerais que l’Infiny Press Revolution de Moulinex m’a laissé l’impression d’un appareil :

puissant,

bien construit,

de bonne qualité,

très facile à utiliser ;

il tient ses promesses. L’entretien est aisé à la condition de rincer immédiatement les accessoires, après l’utilisation. Lorsque la pulpe et le jus ont séché, c’est une autre histoire. D’autant que la collection complète des éléments lavables en machine occupe tout le panier supérieur du lave-vaisselle.

À l’achat, l’Infiny Press Revolution coûte environ 250 €. C’est un budget qui sera d’autant mieux amorti lorsqu’on dispose de fruits et de légumes en abondance (dans le jardin par exemple) ou à prix abordable, qui néanmoins s’avère bien positionné par rapport aux appareils concurrents présents sur le marché. Sans rougir, la machine peut demeurer sur le plan de travail, son design l’y autorise.

À votre santé ! »

 

Patricia S. pour bienchoisirmonelectromenager.com (juin 2013)

Petit électroménagerFait maisonCentrifugeuse, extracteur de jus Moulinex Moulinex

Informations complémentaires Centrifugeuse, extracteur de jus ...