Krampouz participe à la découverte de galettières ancêtres médiévaux de la crêpière

Spécialiste breton du petit électroménager, notamment via une très belle gamme de crêpières, Krampouz est associé à l’Ancienne abbaye de Landévennec afin d’aider celle-ci à procéder à des travaux archéologiques. Avec succès, deux fragments de galettières ont été trouvés !

Ancienne abbaye de Landévennec

Tout commence par un partenariat

Considérée comme la plus ancienne fondation monastique de Bretagne, l’Ancienne abbaye de Landévennec (Finistère) a été créée au cours des V et VIes siècles. Aujourd’hui, les choses ont bien changé car ladite abbaye est devenue un site archéologique et un musée tandis que, 100 mètres plus loin, a été créé dans les années 50 le nouveau monastère.

En mars 2015, l’Ancienne abbaye de Landévennec décide de lancer le projet « L’archéologie des crêpes bretonnes » et utilise à ce titre la plateforme de financement participatif Culture Time. Une opportunité à laquelle répond Krampouz, spécialiste de longue date du petit électroménager aux couleurs… bretonnes ! Notamment par sa présence sur le marché de la crêpière depuis 1949, soit bientôt… 70 ans !

Pour l’heure, Krampouz devient, par son engagement financier, le premier investisseur du projet « L’archéologie des crêpes bretonnes ». L’objectif étant de découvrir « l’éventuel ancêtre de la fameuse crêpière Billig » ajoute la marque.

Krampouz participe à la découverte de galettières ancêtres médiévaux de la crêpière

Identification de deux ancêtres de la crêpière

C’est ainsi que deux fragments de galettières (ustensile de préparation des galettes) ont été découverts pendant les fouilles rendues possibles grâce au financement participatif. Krampouz précise « datés pour l'un de la fin du XIVe ou du début du XVe siècle et pour l'autre du tournant des XIII et XIVe siècles, [les deux fragments] ont été analysés par le laboratoire Nicolas Garnier (Vic-le-Comte, Puy-de-Dôme). Les deux galettières portent la trace d'une cuisson au beurre à une température de 240 °C.

La cuisson au beurre ne surprend pas car à la fin du Moyen-Âge le beurre est plus courant et moins cher que l'huile végétale, il est aussi moins précieux que le saindoux.

Par contre la température élevée constitue une surprise aux yeux des archéologues. En effet, si les galettes du Moyen-Âge avaient le même diamètre (40 cm) que les crêpes d'aujourd'hui, a contrario, elles étaient plus épaisses et donc plus difficile à saisir sur un feu vif. »

 

En savoir plus à propos de Krampouz 

En savoir plus à propos de l’Ancienne abbaye de Landévennec

 

Petit électroménagerCuisson convivialeCrêpière Krampouz KrampouzClin d'œil

Informations complémentaires Crêpière ...