Prise en main du tensiomètre connecté TensioScreen de Terraillon

La santé connectée est un secteur du petit électroménager en plein essor. Terraillon l’a bien compris et propose une gamme d’appareils (pèse-personne, tensiomètres et podomètre) connectés. Voici notre prise en main du tensiomètre TensioScreen.

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, le test

Terraillon à l’heure du connecté

Quand Terraillon nous aide à entretenir et à améliorer notre bien-être, cela se traduit par 4 appareils dédiés à la mesure et à la surveillance de notre poids, de notre tension et de notre activité. Ce sont respectivement un pèse-personne, 2 tensiomètres et un podomètre qui, de plus, sont tous connectables via leur compatibilité avec l’application MyTerraillon mise au point par la marque en version iOS d’Apple et Android. Il est ainsi possible de suivre de façon agréable et efficace les différentes mesures effectuées sur un smartphone ou une tablette.

Pour tout savoir sur cette gamme « santé connectée » signée Terraillon, voir notre Actu « Bien-être, Terraillon annonce la disponibilité de ses 4 nouveaux produits connectés ».

 

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, la boîte

Le tensiomètre Terraillon TensioScreen, présentation

Première étape, l’ouverture de la boîte qui contient l’unité centrale du tensiomètre avec son grand écran, le brassard gonflant et le mode d’emploi. Au déballage, chaque élément produit une impression positive de qualité. La forme du bloc, son duo de blanc et de gris, les plastiques utilisés, le bruit du clic des 3 touches, la transparence de ces mêmes touches, l’anneau métallique du brassard et les finitions, tout respire le produit qualitatif.

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, les éléments

Côté alimentation, Terraillon laisse le choix entre la mise en place de 4 piles de type LR06 (non fournies) et le branchement sur le secteur via un adaptateur délivrant du 6 volts en 400 mA (non fourni).

Le premier allumage du TensioScreen se fait ensuite en appuyant longuement sur « User 1 », c’est-à-dire le bouton de gauche (parmi les 3 que compte l’appareil). Un bouton repéré par une silhouette portant le numéro 1 et la mention « Set ». Il s’agit alors de renseigner l’heure, la date et les unités de mesure* par des appuis successifs sur le bouton du centre (identifié par une loupe), de valider ces informations en appuyant à nouveau sur User 1 et… c’est tout !

Ultime étape, il faut relier le brassard au bloc et cela se fait en emboîtant l’embout de l’extrémité du conduit du brassard sur l’emplacement dédié sur le côté gauche du bloc :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, prêt à fonctionner

Dès lors, le TensioScreen est prêt à l’usage !

À noter que l’appareil s’éteint automatiquement après quelques instants de veille et qu’il est également possible de forcer l’extinction en appuyant sur le bouton « User 1 ».

* Pour les plus curieux, précisons que les pressions mesurées par le TensioScreen peuvent être exprimées en Torr (millimètre de mercure, symbole mmHg) ou en kPa (kilopascal).

 

1 ou 2 utilisateurs

L’une des particularités du TensioScreen de Terraillon repose sur sa faculté d’enregistrer les mesures effectuées pour 2 utilisateurs différents en créant pour chacun un journal consultable par la suite.

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, les 3 boutons

Cela explique la présence du 3e bouton, celui de droite, nommé tout naturellement « User 2 ». Ainsi, selon qui utilise l’appareil, il suffit de presser le bouton 1 ou 2 pour mesurer en même temps :

  1. la tension systolique (pression artérielle au moment de la contraction du cœur, celle communément mesurée notamment chez le médecin),
  2. la tension diastolique (pression artérielle au moment de la dilatation du cœur)
  3. et le rythme cardiaque.

 

Sa tension en moins de 40 secondes

L’utilisation au quotidien du TensioScreen s’avère on ne peut plus simple. L’on commence par placer le brassard autour du bras gauche à 2 ou 3 cm au-dessus du coude sans trop serrer de sorte à laisser un peu de mou. Les distraits apprécieront le fait que Terraillon a pris soin de placer sur ledit brassard un schéma qui indique la façon de faire :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, le schéma

À noter que la mise en place correcte du brassard demande une certaine habitude quand on est seul puisque, bien sûr, celle-ci ne peut se faire que d’une seule main.

Les 3 mesures citées à l’instant demandent moins de 40 secondes pour être effectuées tandis que le brassard se met à gonfler comme chez le médecin. Voici ce que cela donne sur l’écran :

À la fin de l’opération, le TensioScreen indique les 2 tensions et le rythme cardiaque de façon très lisible, sur cet exemple :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, premières mesures

  • tension systolique : 13,8
  • tension diastolique : 8,2
  • pouls : 96 pulsations par minute.

L’écran affiche également (côté droit) 2 pictogrammes sur lesquels nous reviendrons très vite.

À tout moment, il est possible de consulter le journal des mesures en appuyant sur le bouton central (la loupe). Les données sont répertoriées dans l’ordre chronologique, par exemple 01/10 si l’on consulte la première mesure d’une série de 10 et l’écran affiche de plus en alternance la date et l’heure de chaque mesure. Pour passer aux mesures suivantes, il suffit d’appuyer à nouveau sur la loupe.

 

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, picto MyTerraillon

En version connecté

Autre atout du tensiomètre connecté TensioScreen de Terraillon il est compatible avec l’application MyTerraillon disponible pour smartphone ou tablette en versions iOS d’Apple et Android.

Premières choses à faire donc, télécharger l’application puis créer un compte avec adresse mail et mot de passe et en renseignant différentes informations telles que l’âge et le poids. Il faut ensuite appairer le smartphone (ou la tablette) via la liaison sans fil Bluetooth. Pour cela, on appuie longuement sur la touche « User 2 » et l’on suit les indications affichées. Dans notre essai, l’appairage avec un iPhone s’est fait facilement et rapidement.

Dès lors, à chaque fois qu’une mesure est faite par le TensioScreen il suffit d’ouvrir sur son smartphone l’application MyTerraillon en étant à proximité du tensiomètre (moins de 10 m) et automatiquement via le Bluetooth les données sont transmises à l’application. Le TensioScreen affiche 2 pictogrammes (ceux évoqués plus haut). L’un représente une pile de feuilles et indique que des données sont en attente de transmission, l’autre représente des ondes et indique que des données sont en cours de transmission.

Si l’on oublie de synchroniser les données avec le smartphone lors d’une mesure, aucun souci, le TensioScreen les synchronise automatiquement pendant la connexion suivante.

Voici ce que cela donne en image :

 

Ce que nous dit l’application MyTerraillon

Il est par la suite possible de consulter à n’importe quel moment et en n’importe quel lieu, et donc en particulier chez son médecin, les informations stockées et présentées par l’application MyTerraillon qui s’ouvre sur cette page d’accueil :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, MyTerraillon

On remarque que celle-ci est conçue pour fonctionner avec le pèse-personne, l’un des 2 tensiomètres et le podomètre proposés par Terraillon. Il s’avère que l’interface de MyTerraillon est très intuitive et explicite. Commençons par les options. En parcourant les différents « boutons » que réunit l’application, on comprend sans lire de mode d’emploi qu’elle permet de :

  • créer un nouveau profil,
  • afficher toutes les données enregistrées sous forme de liste,
  • paramétrer les réglages que sont la liste des appareils Bluetooth appairés, les unités et le compte. On peut de plus consulter une page informative sur la gamme santé connectée de Terraillon,
  • ajouter manuellement des valeurs et des commentaires relatifs au poids et au rythme cardiaque,
  • partager les informations de poids, de pression artérielle ou de calories brûlées par mail ou via Facebook et Twitter,
  • choisir les écrans à afficher sur la page d’accueil (poids, pression et activité).

Finissons par l’essentiel, l’affichage des mesures. Celles-ci sont bien visibles au beau milieu de l’écran via 3 fenêtres (photo ci-dessus), chacune correspondant à chaque série de mesures réalisées avec le pèse-personne, l’un des tensiomètres et le podomètre Terraillon.

Pour ce qui concerne cette prise en main, seule la partie « Pression artérielle » nous intéresse. D’un effleurement de cette fenêtre, l’application passe au mode d’affichage suivant :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, MyTerraillon écran tension

Où l’on voit le diagramme affichant les données enregistrées avec sélection possible de la durée : 1 semaine, 1 mois, 1 an ou toutes.

En dessous, Terraillon indique le niveau de la pression sur un « compteur » coloré de bleu à rouge en passant par le vert et selon les niveaux suivants :

  • tension optimale (bleu clair)
  • tension normale (vert clair)
  • tension légèrement élevée (vert foncé)
  • hypertension légère (rose pâle) (et oui, votre serviteur est un hypertendu léger !)
  • hypertension modérée (rose foncé)
  • hypertension sévère (rouge)

À noter que le rythme cardiaque est également affiché et qu’un jeu de flèches droite et gauche permet de naviguer parmi les différentes mesures enregistrées classées dans l’ordre chronologique.

L’inclinaison du smartphone (tout au moins sur un iPhone tel que nous l’avons testé) bascule le mode d’affichage vers le même diagramme mais en version plein écran :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, MyTerraillon écran tension

Par des effleurements de type pincement, il est possible de faire varier l’échelle du temps pour consulter les données sur des périodes plus ou moins étendues :

Tensiomètre TensioScreen de Terraillon, MyTerraillon écran tension

 

En conclusion

Après cette prise en main complète et détaillée du tensiomètre TensioScreen de Terraillon, notre avis est très favorable. Nous avons en effet particulièrement apprécié tout à la fois :

  1. la qualité générale,
  2. la simplicité d’usage,
  3. la clarté des informations et leur haute lisibilité,
  4. les atouts de l’application MyTerraillon.

Bref, Terraillon signe là, à notre avis, un sans-faute, le TensioScreen est assurément un tensiomètre qui tient ses promesses !

Petit électroménagerBeauté, santé, bien-êtreSantéTensiomètre Terraillon TerraillonTestObjet connecté

Informations complémentaires Tensiomètre ...