Titan Arm, le bras robotisé décupleur de force lauréat du James Dyson Award 2013

4 étudiants américains ont remporté le James Dyson Award 2013 avec leur projet Titan Arm. Il s’agit d’un bras motorisé destiné aux personnes blessées au bras ou au dos qui soulage leurs douleurs et les aide à conserver une activité physique.

Titan Arm, lauréat du James Dyson Award 2013

Titan Arm, lauréat du James Dyson Award 2013

Toute ressemblance avec un héros de bandes dessinées n'est absolument pas fortuite !

Préambule, le James Dyson Award qu’est-ce que c’est ?

La célèbre marque d’aspirateurs sans sac anglaise a créé sa propre fondation, la fondation James Dyson. Dans le cadre de sa mission qui vise à révéler de jeunes talents dans les métiers de l’ingénierie et du design, la fondation organise chaque année un concours international baptisé James Dyson Award.

Pour tout savoir sur ce concours, voir notre Actu de lancement de l’édition 2013 : « Le James Dyson Award 2013 s’ouvre aujourd’hui, 14 mars. Le lauréat se verra offrir un prix de 30 000 £ (plus de 34 000 €) » ou rendez-vous sur le site James Dyson Award.

 

Titan Arm, lauréat du James Dyson Award 2013

4 étudiants américains inventent Titan Arm

Le James Dyson Award 2013 a été remporté par 4 étudiants de l’université de Pennsylvanie pour leur bras robotisé Titan Arm :

Elizabeth Beattie

En première année de doctorat en ingénierie mécanique, Elizabeth Beattie a passé 5 années lors de ses études à étudier les procédés orthopédiques.

Nick McGill

Poursuit actuellement un master en robotique et s’intéresse tout particulièrement aux systèmes embarqués et à la conception mécanique.

Nick Parrotta

En master de génie mécanique, il s’est spécialisé en ingénierie du design.

Niko Vladimirov

Ingénieur, il travaille aujourd’hui pour Ideo, une start-up ayant notamment conçu la première souris d’Apple. Il est passionné par la mécatronique.

Ensemble, ces 4 étudiants sont partis d’un constat du ministère du travail des USA qui note que le transport d’objets pesants est la principale cause de blessures sur le lieu de travail. 4 blessures sur 5 touchent ainsi le bras ou le dos.

Dont acte, nos 4 jeunes talents, étudiants en génie mécanique, ont passé 8 mois à la conception du bras robotisé Titan Arm, véritable exosquelette destiné à soutenir les bras et dos meurtris ou affaiblis.

 

Titan Arm, lauréat du James Dyson Award 2013

Titan Arm, le bras robotisé qui décuple la force

Titan Arm se porte sur le dos à la manière d’un sac à dos et intègre un bras articulé dans lequel l’utilisateur glisse le sien. Dès lors, le mécanisme motorisé et robotisé de Titan Arm permet de soulever et de transporter sans effort des charges allant jusqu’à 18 kg !

Titan Arm fonctionne sur batterie et fait appel à de multiples capteurs placés au niveau du dos et du bras. Ces capteurs sont sensibles aux flux électriques des nerfs et les convertissent en mouvements qui accompagnent pleinement le mouvement initié par l’utilisateur. Connectable, Titan Arm peut de plus transmettre à un professionnel de la santé les informations enregistrées. Suivi médical et diagnostic peuvent alors être faits à distance, ce qui convient tout particulièrement aux personnes qui ont précisément des difficultés à se mouvoir et à se déplacer.

 

La dimension économique de Titan Arm

Dyson précise « le prototype de Titan Arm a nécessité un investissement de 2 000 $ alors que la production d’exosquelettes peut atteindre les 100 000 $. » Pour l’heure, les 4 étudiants ont pour objectif de commercialiser Titan Arm à moins de 10 000 $.

James Dyson explique : « Titan Arm est une création très ingénieuse, et j’ai surtout été marqué par l'utilisation de matériaux et de techniques de fabrication relativement peu coûteux. Cela rend le projet accessible à un grand nombre de personnes, il en est donc d’autant plus convaincant. »

Et Nick Parrotta confirme : « Nous avons souhaité développer Titan Arm de sorte à ce qu’il reste abordable, sachant que la majorité des exosquelettes sont rarement couverts par l'assurance maladie. Ce parti pris a guidé la conception et le design de l’appareil : nous avons uniquement choisi des composants à base d’aluminium à bas prix. » 

Dyson propose une vidéo de présentation du projet Titan Arm, lauréat du James Dyson Award 2013, commentaires en anglais sous-titrés en français, durée 2m01s :

 

Dyson offre plus de 35 000 € aux lauréats

Comme prévu, les 4 lauréats du James Dyson Award 2013 recevront le prix de 30 000 £ (plus de 35 000 €) qui leur permettra de poursuivre le développement de Titan Arm.

Les 4 étudiants prévoient de produire leur invention eux-mêmes en utilisant la technique d’impression 3D. Dans le même temps, l’université de Pennsylvanie se verra offrir une dotation de 10 000 £ (près de 12 000 €) de la part de la fondation James Dyson.

 

Les 2 projets finalistes internationaux

Enfin, et comme le prévoit le règlement du James Dyson Award, 2 finalistes internationaux ont été également récompensés par un prix de 10 000 £ chacun :

Lauréat James Dyson Award 2013 finaliste, Handie

Handie, d’Hiroshi Yamaura, Genta Kondo et Tetsuya Konishi, Japon

Concept de prothèse de main à prix abordable.


Lauréat James Dyson Award 2013 finaliste, Cortex

Cortex, de Jake Evill, Nouvelle-Zélande

Plâtre en matière plastique, imprimé en 3D, léger, ergonomique, étanche, aéré et recyclable.

Petit électroménagerSoin des solsAspirateur traîneau Dyson DysonPrix & concours

Informations complémentaires Soin des sols ...